Focus

Sur le départ, Wolfgang Schäuble garde son ton au vitriol

Envoyer à un ami Imprimer

Wolfgang Schäuble / Le Figaro (Richard Vialeron)

Le ministre des Finances allemand, qui va devenir président du Bundestag, ne s’inquiète pas de la montée du nationalisme dans son pays et loue les efforts d’Emmanuel Macron. Mais il juge que l’excès de liquidité risque de créer des bulles dangereuses pour les marchés.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit