Décryptage

GB : le « say on pay » contraignant efficace

Envoyer à un ami Imprimer

Vote / Le Figaro (Paul Delort)

Dans une lettre adressée au Parlement britannique, la société de conseil en vote Minerva estime cette mesure plus utile que le vote consultatif. A l’aube des chiffres 2017, elle préconise néanmoins de nouvelles avancées, mais cette fois plus de l’ordre culturel que technique.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit